Accueil > Filières > Les bioénergies > Le bois énergie

Le bois-énergie


Le bois-énergie présente plusieurs débouchés :

  • La production de chaleur soutenue par le Fonds chaleur géré par l’ADEME,
  • La production d’électricité et de chaleur (cogénération) soutenue par des tarifs d’achats ou des appels d’offres.

En plus d’être nécessaire pour l’atteinte des objectifs EnR et pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, la biomasse constitue un atout pour l’économie du pays notamment en termes d’indépendance énergétique. Les installations alimentent en chaleur et en électricité + chaleur (cogénération) les personnes habitant à proximité, ce qui permet de réduire leur facture énergétique. Elles apportent aussi de la compétitivité et une plus grande stabilité des prix de chaleur aux sites industriels, favorisant leur pérennité.

foret

Les installations biomasse cumulent deux principales vertus pour la stabilité du système électrique, en sus de leur vertu environnementale et sociale que représente leur rendement technique et leur capacité à créer des emplois non délocalisables :

  • Leur production prévisible, disponible et modulable : comme le besoin de chaleur est stable en hiver, elles produisent pendant ce temps un bandeau stable d’électricité. Elles sont un facteur stabilisateur du réseau électrique national. La possibilité de stocker le combustible est un atout considérable pour moduler le volume d’électricité généré.
     
  • L’implantation des lieux de production : ces installations produisent de l’électricité près des villes ou des sites industriels qui sont des lieux de forte consommation d’électricité tout au long de l’année. Elles permettent donc l’économie d’infrastructures puisqu’elles n’induisent pas de ligne de transport à construire, et peu de perte en ligne lors de ces transports d’électricité.

Enfin, elles permettent également de valoriser des sous-produits de bois ou de biomasse qui n'ont autrement peu ou pas de débouchés. La filière participe en cela à la structuration de l’amont forestier. Elle offre aussi des solutions aux industries de recyclage des bois en fin de vie. 

Selon FBE, le Fonds chaleur est un outil efficace permettant l’émergence de nombreux projets valorisant le bois-énergie. Il a permis entre 2009 et 2012 la création de 2 445 installations pour une production totale de 1 120 000 tep/an (88% des aides à l’investissement  pour la biomasse et les réseaux de chaleur). Le montant d’aide ADEME consacré à la tonne équivalent pétrole renouvelable produite est inférieur à 40€ (3,4€/MWh). Un doublement du Fonds chaleur chaque année à partir de 2014 jusqu’en 2020 serait nécessaire pour permettre l’atteinte des objectifs fixés au niveau français.

Concernant la production simultanée d’électricité et de chaleur à partir du bois-énergie, les mécanismes encadrant les projets de cogénération ne sont pas adaptés et ne permettront pas d’atteindre les objectifs fixés en terme de production d’électricité. En effet, l’objectif de développement de l’électricité à partir de biomasse est fixé à 2 300 MWe de capacité supplémentaire à l’horizon 2020 par rapport à la situation 2006. Le rythme de croissance actuel du développement de ces filières est très en-deçà de la progression nécessaire.

En savoir plus :