Accueil > Filières > L'énérgie éolienne > L'éolien terrestre

L'éolien terrestre


L’énergie éolienne est aujourd’hui devenue un pilier important du système énergétique dans de nombreux pays, et est reconnue comme une source d’énergie électrique fiable et compétitive.
Partout dans le monde, l’énergie éolienne se développe à un rythme important avec, au cours de la décennie précédente, un taux de croissance moyen de 30 %.

Selon le GWEC (Global Wind Energy Council), la puissance éolienne installée dans le monde au cours de l’année 2016 a atteint 57 000 MW, pour dépasser en mars 2017 le chiffre symbolique de 500 000 MW.

L’Europe a été pionnière dans le développement de l’éolien et se caractérise également par son dynamisme dans le développement de l’énergie éolienne. Elle est la deuxième région du monde en termes de croissance du parc (+ 12 400 MW en 2016), avec une capacité de 153 700 MW. La France se situe en quatrième position, avec près de 12 000 MW de capacités installées, derrière l’Allemagne (50 000 MW), l’Espagne (23 000 MW) et le Royaume-Uni (14 500 MW).

eolienne
© Matthieu Blandin

Dans le sillage de la politique européenne de promotion des énergies renouvelables, de nombreux États membres ont fait le choix de développer l’énergie éolienne. Dès le début des années 2000, la France s’est engagée dans cette voie.

Aujourd’hui cette politique énergétique lui permet de :

  • Préserver l’environnement avec une énergie propre sans émission de gaz à effet de serre ;
  • Renforcer son indépendance énergétique et diversifier son mix électrique ;
  • Favoriser un coût de l’électricité maîtrisé et compétitif ;
  • Développer une filière industrielle créatrice d’emplois sur le territoire national.

La France a fixé des objectifs ambitieux de développement des énergies renouvelables dans la Loi de transition énergétique pour la croissance verte adopté en août 2015 et en particulier de l’éolien avec 15 000 MW en 2018 et entre 21 800 MW et 26 000 MW en 2023.

En savoir plus : Panorama de l'électricité renouvelable au 31 mars 2017

LA COMMISSION ÉOLIENNE DU SER

Elle regroupe près de 200 entreprises autour de 6 pôles gérés par 4 permanents :

  • Pôle réglementaire
  • Pôle éolien offshore
  • Pôle économique
  • Pôle exploitation et maintenance
  • Pôle réseaux électriques
  • Pôle industrie

Le Syndicat des énergies renouvelable est représenté dans plusieurs instances consultatives au niveau national (CSE, CCP, AFNOR, etc.). Le SER est également membre de l’European Wind Energy Association (EWEA), l’association européenne de l’énergie éolienne.

Le Bureau Éolien du SER est composé de 17 membres :

Laurent ALBUISSON (Quadran), Antoine BISCARA (Apave), Béatrice BUFFON (EDF Energies Nouvelles), Michel CARRET (CNR), Nicolas COUDERC (EDF Energies Nouvelles), Antoine DECOUT (Bureau Veritas), Patrick DELBOS (Voltalia), Paul ELFASSI (BCTG), Soizic HEMION (Engie), Jérôme JACQUEMIN (Everoze), Philippe KAVAFYAN (Adwen), Fady KHALLOUF (Futuren), Frédéric PETIT (Siemens), David SAINT-ANDRE (Poma), Peter SCHUSTER (Enercon), Nicolas SERRIE (GE Renewable), Johann TARDY (Kallista Energy).

SITE DÉDIÉ SUR L'ÉOLIEN TERRESTRE

Avec la loi promulguée en août 2015 qui fixe à notre pays une consommation de 32 % d’énergies renouvelables à l’horizon 2030, dont 40 % d’électricité renouvelable, l’énergie éolienne va voir sa part dans le mix électrique français croître chaque année.

Le parc éolien français est constitué de près de 6 000 éoliennes réparties dans 1 500 parcs et représentant plus de 12 000 MW. Compte-tenu des technologies actuelles et du renouvellement des parcs existants avec des éoliennes plus puissantes, l’atteinte de l’objectif fixé à l’horizon 2023, compris entre 21 800 MW et 26 000 MW, nécessitera l’installation d’environ 4 000 éoliennes supplémentaires.

Pour que ce développement s’effectue dans un contexte favorable  et pour que chaque citoyen puisse trouver les réponses aux questions qu’il se pose sur cette forme d’énergie, le SER a mis en ligne un site dédié : www.comprendre-eolien.fr.

En savoir plus :  Le SER au service de la filière éolienne

L'énergie éolienne : une filière industrielle créatrice d'emplois

http://www.windustry.fr/

Ces dernières années, l’industrie éolienne s’est considérablement renforcée sur notre territoire par l’implantation de cinq sites industriels majeurs dédiés à la fabrication d’éoliennes terrestres et maritimes.

Les PME  et ETI  sous-traitantes, se sont structurées autour de ces sites de production, sur une partie conséquente de la chaîne de valeur de l’éolien. Aujourd’hui, l’éolien représente 18 000 emplois ETP directs et indirects, répartis au sein de 700 entreprises en France. L’ADEME estime que 36% des emplois éoliens en France ont une activité exclusivement dédiée à la production de biens et de services pour l’export.

Les enjeux économiques liés au positionnement de notre industrie sur le secteur éolien, sur le marché domestique comme à l’international, sont considérables. L’éolien est devenu une technologie mature, et un moyen compétitif de production d’électricité à grande échelle. En 2016, 57 000 MW de nouvelles capacités éoliennes ont été installés à travers le monde. Ces nouvelles installations représentent un marché estimé à près de 100 Mrd USD en 2016.

Zoom sur le programme Windustry France : un plan industriel pour favoriser la diversification des PME et ETI française vers les marchés de l’éolien.

Porté par le Syndicat des énergies renouvelables et cofinancé par l’Etat via le programme des investissements d’avenir, le programme Windustry France a accompagné, entre 2012 et 2016, 70 entreprises dans leur diversification vers le secteur de l’éolien terrestre et en mer. Ces entreprises représentent un chiffre d’affaires cumulé de plus de 2,2 Mrd € et plus de 12 000 emplois.
Le programme Windustry France constitue également la vitrine du savoir-faire et des compétences de l’ensemble des entreprises françaises positionnées sur les marchés de l’éolien.

En savoir plus :