L'hydroélectricité


Grâce à plus de 25 000 MW de puissance installée, l’énergie hydraulique délivre chaque année de l’ordre de 70 TWh d’électricité, soit 14% de la production électrique française, et près de 95 % de l’électricité produite par les énergies renouvelables. Par ailleurs, d’après une étude réalisée par le BIPE pour le SER, en 2012, la filière hydroélectrique française a généré plus de 20 000 emplois.

une filière industrielle au service de la transition énergétique

L’énergie hydraulique présente bon nombre d’avantages qui en font une énergie à très forte valeur ajoutée.

Il s’agit en effet d’une énergie renouvelable, qui ne produit ni gaz à effet de serre, ni déchet. Le parc hydroélectrique français permet ainsi à notre pays de faire l'économie de 1,5 milliards d’euros d’importation de gaz, et d'éviter chaque année 10% à 12% d’émission de gaz à effet de serre.

Elle est produite sur notre territoire, participant à notre indépendance énergétique.

En outre, il s’agit d’une énergie locale qui favorise le développement économique des zones rurales et notamment de montagne.

Enfin, lorsqu’elle est issue de barrages, d’éclusées, ou encore d’une Station de Transfert d’Énergie par Pompage (STEP), elle constitue la seule forme de stockage d’électricité à grande échelle.

Le parc hydraulique raccordé en France métropolitaine représente une puissance de 25 434 MW en 2014. Il ne connaît pas d’évolution significative de cette capacité raccordée depuis la fin des années 1990.

En savoir plus : Panorama de l'électricité renouvelable en 2015

barrage-hydroelectrique

Dans le cadre du « Paquet Climat-Énergie » de 2008, la France s’est donnée pour objectif d’atteindre une part de 23% d’énergie renouvelable dans sa consommation finale d’énergie.

Cet objectif a été décliné pour sa partie électrique au sein de la Programmation Pluriannuelle des Investissements adoptée en 2009, qui repose en partie sur un développement de l’hydroélectricité à hauteur de 3 TWh de production et 3 000 MW de puissance de pointe supplémentaires.

D’après l’étude menée par le cabinet BIPE pour le SER en 2013, l’atteinte de cet objectif devrait permettre de créer plus de 10 000 nouveaux emplois d’ici à 2020, portant à plus de 30 000 le nombre d’emplois générés par la filière à cet horizon.

En savoir plus : Etude de l'impact économique et environnemental de la filière hydraulique (BIPE)

barrage-hydroelectrique2

une énergie renouvelable qui inscrit son avenir dans le respect de son environnement

L’hydroélectricité s’emploie depuis longtemps et de plus en plus à se développer avec le souci de son environnement, et dans le respect des riverains et des autres usagers des rivières.

En effet, l’eau de la rivière donne lieu à de multiples usages : eau potable, eau agricole, eau industrielle, eau « paysage », eau « ludique » avec la pêche et les sports d’eau vive.

L’hydroélectricité constitue une autre de ces activités et, comme toute activité humaine, elle a des impacts sur l’environnement. Néanmoins, l’évolution des techniques de production et de la réglementation, ainsi que la volonté des acteurs concernés à agir dans le souci de l’intérêt commun contribuent à limiter au maximum, et de plus en plus efficacement, les impacts environnementaux de ces installations.

En savoir plus : Fiche d'informations sur l'hydroélectricité