Accueil > Filières > Les bioénergies > Le chauffage au bois domestique

Le chauffage au bois domestique


La filière du chauffage au bois domestique est la première filière renouvelable en France. Elle représente une consommation annuelle totale de 7,4 millions de tonnes équivalent pétrole (Mtep).

foyer fermé
© ORSAY

Le Grenelle de l’environnement avait fixé un objectif d’équipement de 9 millions de logements en 2020, contre 5,75 fin 2006, avec une consommation de combustible égale, ce que rendent possible les performances des appareils modernes peu consommateurs de bois. L’enjeu associé à ce développement d’un parc plus performant est double : préserver la ressource d’une part et diminuer les émissions dans l’atmosphère. A fin 2016, près de 8 millions de ménages sont équipés d'un appareil de chauffage au bois dans leur maison individuelle.

Le marché des appareils indépendants est en nette hausse depuis le début des années 2000. En 2015, le marché français faisait état de la vente de plus de 400 000 ventes d’appareils indépendants et de chaudières domestiques fonctionnant au bois.

bois domestique
© P. Gougelet

LA COMMISSION « CHAUFFAGE AU BOIS DOMESTIQUE » DU SER

La commission « Chauffage au bois domestique » du Syndicat des énergies renouvelables regroupe plus de cinquante entreprises assurant les activités professionnelles suivantes :

  • Fabricants d’appareils indépendants (foyers fermés/inserts, poêles à bois, cuisinières)
  • Fabricants de chaudières domestiques (alimentées manuellement ou automatisées)
  • Fabricants de conduits de fumées
  • Fabricants de vitres
  • Fabricants de combustibles bois
  • Associations et organisations de structuration de la filière

L’enjeu de la qualité : le label Flamme Verte

Le label Flamme Verte, créé en 2000 par les industriels avec l’appui de l’Agence de l’environnement et de maîtrise de l’énergie (ADEME), a pour objectif de promouvoir la mise sur le marché d’appareils de chauffage domestique au bois performants, tant du point de vue énergétique qu’environnemental. C’est grâce au label Flamme Verte et à la commercialisation des premiers équipements répondant aux critères du label que d’importantes évolutions techniques et réglementaires ont vu le jour.

Flamme Verte

Rappelons, par exemple, que les rendements énergétiques ont augmenté d’un minimum de 40 points en 10 ans et que les émissions de polluants dans les concentrations de fumées ont diminués considérablement : les émissions de monoxyde de carbone (CO), qui étaient supérieures à 1 % avant l’an 2000, se situent, aujourd’hui, à un maximum de 0,15 % et les émissions de particules ont été drastiquement réduites également.

En savoir plus :  Site internet du label Flamme Verte

Un secteur industriel français dynamique

Le chauffage au bois domestique est un secteur où les acteurs français sont très présents, que ce soit dans les constructions d’appareils ou dans les équipements comme les conduits de fumées, la taille de pierre, etc. Selon l’ADEME, la filière de fabrication, de commercialisation et d’installation des appareils de chauffage au bois domestique emploie aujourd’hui plus de 18 000 personnes en emplois directs.

En savoir plus : Annuaire des acteurs industriels français du chauffage au bois domestique

Le SER a réalisé une fiche d’information sur le chauffage au bois domestique ; nous vous invitons à la découvrir sous le lien suivant : Fiche d'informations sur le chauffage au bois domestique

poêle à bois
© Denali