Accueil > Dernières actualités > Programmation Pluriannuelle de l’Énergie : le Président de la République fixe une trajectoire claire qui doit permettre une véritable montée en puissance des énergies renouvelables

Programmation Pluriannuelle de l’Énergie : le Président de la République fixe une trajectoire claire qui doit permettre une véritable montée en puissance des énergies renouvelables


Du 27 nov. au 27 déc. 2018

Le Président de la République, Emmanuel MACRON, a présenté le 27 novembre les grandes lignes de la nouvelle Programmation Pluriannuelle de l’Energie (PPE) pour les périodes 2019-2023 et 2024-2028. Le cap et les objectifs fixés vont dans le sens d’un véritable essor des énergies renouvelables appelées à poursuivre la transformation de notre mix énergétique. Le SER accueille très favorablement cette stratégie qui donne aux acteurs de la transition énergétique une trajectoire claire, en ligne avec l’objectif de 32 % d’énergies renouvelables à l’horizon 2030.

Dans un contexte marqué par le débat sur la précarité énergétique, le projet de PPE prévoit une accélération du développement de la chaleur renouvelable, qui représente l’un des leviers les plus efficaces afin de protéger les ménages, les entreprises et les collectivités en leur apportant une source d’énergie bon marché et dont le prix reste fixe au cours du temps. La volonté de porter le nombre de logements se chauffant au bois à 9,5 millions d’ici 2023 est notamment un signal positif pour la profession. La définition d’une trajectoire d’augmentation du Fonds Chaleur dans la PPE permettra, quant à elle, de développer la chaleur renouvelable dans les secteurs collectifs, industriels et tertiaires. Afin d’accompagner cet effort de décarbonation, la profession appelle désormais le Gouvernement à mettre en place un groupe de travail ministériel afin d’identifier ensemble les leviers additionnels qui permettront à la France d’atteindre l’objectif de 38% de chaleur renouvelable d’ici 2030, inscrit dans la loi de transition énergétique.

Dans le secteur de l’électricité, le SER se félicite que l’objectif de 40% de production d’électricité renouvelable d’ici 2030 trouve désormais une traduction concrète dans le projet de PPE. La feuille de route présentée ce matin prévoit, outre un renforcement de la production hydraulique, une multiplication par 3 des capacités installées pour l’éolien terrestre et par 5 pour le solaire photovoltaïque. Cette accélération traduit les gains de compétitivité obtenus ces dernières années pour ces technologies dont les prix sont proches ou inférieurs à 60 EUR/MWh.

Un niveau de compétitivité similaire sera atteint dès 2019 pour l’éolien en mer posé, qui sera rejoint rapidement par l’éolien en mer flottant. Pour les acteurs de l’éolien en mer, réunis au sein du SER, le lancement de seulement quatre nouveaux appels d’offres au cours du quinquennat pour la construction de parcs éoliens en mer, posés et flottants, est insuffisant. Le Gouvernement a déployé des efforts importants au cours de ces derniers mois afin d’accélérer le développement des énergies marines renouvelables, et la profession appelle donc à utiliser au mieux ce nouveau cadre en maintenant un rythme d’appels d’offres d’au minimum un gigawatt par an. Ces volumes sont essentiels pour permettre un déploiement industriel durable.  Au-delà des volumes, la régularité des appels d’offres est également importante, et l’absence d’appel d’offres en 2021 et 2022 marquera un à-coup préjudiciable pour la poursuite des investissements industriels sur notre territoire.

Dans le domaine du gaz renouvelable, la trajectoire présentée ce matin confirme les perspectives offertes par les nombreux projets en cours de développement et les opportunités qu’ils génèrent pour le monde agricole. L’objectif de 10% de gaz renouvelables à horizon 2030 est réaffirmé. Il est cependant important de déployer, dans la première période de la PPE, des volumes suffisants afin d’engendrer les effets d’apprentissage nécessaires à l’atteinte de niveaux de prix soutenables en 2023,  tout en tenant compte de la diversité du monde agricole et de la taille des installations..

A l’occasion de la présentation du projet de Programmation Pluriannuelle de l’Energie par le Président de la République, Jean-Louis BAL, Président du SER, déclare : « La feuille de route présentée ce matin par Emmanuel MACRON fixe des perspectives claires pour les énergies renouvelables. Cette montée en puissance offre l’opportunité aux acteurs des énergies renouvelables d’engager des projets, en lien avec les territoires, qui généreront des retombées économiques positives pour notre pays et dans de nombreux secteurs d’activités. Le SER souhaite poursuivre les échanges avec le Gouvernement dans les prochaines semaines afin d’affiner les trajectoires de certaines filières, particulièrement les énergies marines renouvelables, et travailler sur les leviers qui permettront d’atteindre les objectifs fixés par la PPE. »


TOUTES LES DERNIERES ACTUALITES