Accueil > Dernières actualités > Conforter le nouveau modèle énergétique : la France à l'heure des choix

Conforter le nouveau modèle énergétique : la France à l'heure des choix


Du 07 nov. 2017 au 07 nov. 2018

Rte a présenté ce matin ses différents scénarios d’évolution du mix électrique français à l’horizon 2035, et fait le point sur le niveau de sécurité d’approvisionnement électrique pour l’hiver 2017-2018. Ces scénarios confirment que les énergies renouvelables pourront fournir près de la moitié de l’électricité dans notre pays d’ici 15 ans.

En marge de la présentation par Réseau de transport d’électricité (Rte) de ses perspectives électriques pour la France à l’horizon 2035,  le Syndicat des énergies renouvelables présente ce jour les premiers résultats de sa contribution à la Programmation Pluriannuelle de l’Energie (PPE). Ainsi, à l’horizon 2030, les énergies renouvelables pourront fournir 50 %* de la production électrique française, dépassant ainsi de 10% les objectifs définis dans la loi de transition énergétique pour la croissance verte au même horizon. Les énergies renouvelables pourront notamment compter sur leurs gains de compétitivité croissants, qui en font désormais, à l’échelle d’un nouveau cycle d’investissement, la source de production décarbonée la plus compétitive.

Le scénario « Ampère » présenté ce matin par Rte est conforme au scénario du SER présenté dans le cadre de la révision de la PPE ; il correspond au scénario le plus efficace pour engager la France vers une transition énergétique et une baisse importante des émissions de CO2, dans le secteur de l’énergie comme dans celui des transports.

Comme le gestionnaire du réseau de transport, le Syndicat des énergies renouvelables constate cependant qu’il est indispensable d’accélérer à court terme le rythme de déploiement des énergies renouvelables afin de véritablement diversifier, à l’image de nos voisins européens, le mix électrique de notre pays. « Pour infléchir le rythme, il faut rapidement actionner, dans les mois qui viennent, un certain nombre de leviers, en particulier dans le domaine de la simplification. Mais il est aussi essentiel de faciliter l’appropriation des énergies renouvelables par les riverains, leurs représentants et l’ensemble de la population. L’urgence climatique et la sensibilisation croissante de nos concitoyens à cet enjeu crucial vont, nous en sommes convaincus, aider à transformer le large soutien aux énergies renouvelables qui existe aujourd’hui au sein de la population en une véritable appropriation par les territoires. Au-delà des chiffres, c’est là sans doute le plus beau et le plus important des objectifs », explique Jean-Louis BAL, Président du Syndicat des énergies renouvelables.

Concernant le niveau de sécurité d’alimentation électrique de l’hiver 2017-2018 et des pics de consommation attendus comme chaque année durant cette saison, le SER souligne le rôle croissant que jouera la production de chaleur renouvelable qui, en particulier dans le secteur résidentiel, peut se substituer à l’électricité, épargnant ainsi l’appel aux dernières centrales à charbon.


* à l’horizon 2030 : 52 GW de solaire photovoltaïque, 40 GW d’éolien terrestre, 27 GW d’hydroélectricité, 18 GW d’éolien en mer, 3 GW d’EMR, 0,65 de biogaz électrique, ~ 2 GW de biomasse


TOUTES LES DERNIERES ACTUALITES