Accueil > Dernières actualités > Une feuille de route pour les énergies renouvelables avec des acteurs en ordre de marche

Une feuille de route pour les énergies renouvelables avec des acteurs en ordre de marche


15 avril 2016

Le Conseil Supérieur de l’Energie (CSE) vient d’adopter, ce jour à une large majorité le projet d’arrêté relatif à la programmation des capacités de production d’énergie renouvelable.

Le projet adopté va permettre, en particulier,  de plus que doubler le parc éolien terrestre d’ici 2023, de tripler la puissance du parc photovoltaïque.

Le SER a porté et soutenu ce matin plusieurs amendements importants  et se réjouit du résultat pour l’éolien terrestre, qui voit ses objectifs 2018 et 2023 revus à la hausse par rapport au texte initial, et pour le bio méthane injecté dont l’objectif est confirmé à 8 TWh. Il est également très satisfait des calendriers indicatifs de lancement des appels d’offres qui ont pu être introduits à sa demande dans le projet de texte. Au chapitre des déceptions, le Syndicat des énergies renouvelables note que les objectifs pour les EMR, l’éolien offshore posé et la cogénération biogaz n’ont pas été relevés. Pour répondre aux objections du SER, qui rassemble tous les industriels de ces deux filières, concernant l’éolien offshore et les autres énergies marines, le gouvernement a proposé que, lors du prochain rendez-vous de 2018, certains objectifs jugés insuffisants, soient revus en fonction des retours d’expérience et de l’évolution des coûts.

« Nous attendions ce texte réglementaire depuis des mois. En effet, il constitue la feuille de route des énergies renouvelables. Il va permettre de lancer et de séquencer les futurs appels d’offres pour plusieurs filières majeures de notre secteur et, de ce fait, donner la visibilité nécessaire aux secteurs des renouvelables qui ont désormais démontré leur pertinence technico-économique », se félicite Jean-Louis BAL, Président du Syndicat des énergies renouvelables.

 


TOUTES LES DERNIERES ACTUALITES